Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

7 septembre 2007

Septembre, mois le plus tendre ?

Tendre têtes blondes accourant à l'école,
Tendres nounous agitant leurs guiboles,


C'est la rentrée !

Têtes nucléaires en vol au dessus des US,
F16 israéliens taquinant Damascus...
Rumeurs insistantes d'attaque de l'Iran
Et en Birmanie, l'armée comme tyran...

Crise financière, plans de rigueur,
Poursuite du bradage des actifs publics,
Et question croissance... comme un gros hic
Mais aux voyous en col blanc : des fleurs.

Quelle rentrée !

N'ayons pas peur, soyons légers...
Microsoft devra attendre mars pour l'ISO acheter.

Près de chez nous, on tourne un film : Virgine Ledoyen, Etienne Chatiliez, scènes de marché parisien, chantées.

N'est-ce pas charmant ?
Dormez, braves gens...

En résumé : je ne sais où donner de la tête : trop de choses à dire, pas assez de talent pour les dire vite et bien.
Mais on y travaille. A bientôt !

6 juillet 2007

En ce moment en une du Monde...

... on n'annonce pas mon départ en vacances, pourtant bien réel à compter de ce soir et pour 2 ou 3 semaines sans Internet...

... on oublie également de mentionner qu'un excellent camarade vient d'avoir le privilège de publier ici. Publiera, publiera pas ? Quoi qu'il en soit, de lui vous entendrez parler prochainement.

Non, en une du Monde, en ce moment, on voit ça :




Il est temps de partir, je vois des Sarkozy partout.


Rendez-vous en août !

4 juillet 2007

Brêves d'avant vacances...

Bientôt la plage, ses pâtés, son sable...
Foin des paniers de crabes et des seconds couteaux, place au grand large, au algues, sus aux bigorneaux !

Avant que de laisser ces petits billets en sommeil pour un mois, quelques réflexions éparses.

Dans la presse

Le Monde titre La réduction des déficits publics français revue à la baisse ; de manière moins cryptique, ils auraient pu simplement indiquer que les déficits passés et futurs sont revus à la hausse...
Et pas qu'un peu ! Pour 2008, le déficit public anticipé passe de 1,8% à 2,5% du PIB (si les hypothèses de croissance se confirment...).
Quand au déficit de l'an dernier, finalement, eh bien, euh... il avait baissé ! Mais il vient de remonter ! Le Canard d'aujourd'hui signale qu'un simple effacement de la manipulation financière de Thierry Breton a conduit la dette de l'Etat de 63,9% du PIB à 65% en un seul trimestre ! On a un peu le même type de problème avec les chiffres du chômage, notez bien...

L'UDF demeure unie au Sénat. Disons que c'est une bonne nouvelle. Je ne sais pas trop comment ils peuvent à la fois être confiants dans le gouvernement et vigilants sur les comptes publics, mais au moins parlent-ils, eux, des déficits...

Vu dans la rue !

Une fois n'est pas coutume, et profitant de la nouvelle babiole technologique que j'étrenne, voici quelques vues de Paris.

La piscine verticale mobile



Petit problème d'arithmétique à destination des bacheliers du repêchage : compte tenu de la localisation (Paris 7e), du volume de l'objet, des prix de l'immobilier et des frais de notaire, quel est le prix du logement acceuillant cet objet ?

4 stations de Vélib' à moins de300 mètres.



Rendez-vous le 15 juillet.

Les nouveaux guichetiers de la RATP


Soyons honnêtes : il était 22:08. Par contre, et même si la "posture" de l'écran m'amuse, ce n'est pas ainsi qu'on va apprendre aux enfants à éteindra la lumière en sortant des pièces...

Toujours en direct du métro...

Une pub. de lessive, d'une médiocrité crasse.



Ils vont finir par réveiller Coluche.

Nouveaux liens

La page des liens s'étoffe.
  • J'ai commencé à lister des liens commentés sur des sites anglophones que je fréquente, et notamment de la grande presse anglaise et américaine.
  • J'ai découvert des réflexions intéressantes chez un confrère parisien, Génération Démocrate. Il s'insurge contre les dérives propagandistes au Figaro et a bien raison. Plein d'autres bonnes analyse sur ce site.
    A ce propos, la rubrique des sondages du Figaro me semble utilisée pour tester les talking points, UMPiste auprès de l'électorat traditionnel de droite (lectorat du Figaro), ce qui n'est guère éthique. Talking point : discours simpliste rabâché pour abrutir l'électeur. Le dernier en date traitait des caméras vidéos installées sur la voie publique et il est suivi d'un dossier spécial ! C'est grave : pas assez nombreuses à Paris, le préfet a convoqué une réunion d'urgence, etc... Rendez-vous compte : il n'y en a que 30 800 à Paris soit deux fois moins qu'à Londres !
    Et sur quelle surface messieurs ? Greater London contre Paris intra-muros, ça fait une énorme différence de superficie...
  • Le journal du correspondant permanent de Libé à Bruxelles est intéressant.



Allez ! Si je ne vous revoit pas d'ici là, si vous avez le bonheur d'en avoir : bonnes vacances.

Le Modem est un gros bébé

Tout neuf, juste de sorti de l'oeuf.

Ce qui comporte des risques, comme suit :

Quand ils sont tout neuf,
qu'ils sortent de l'oeuf,
du cocon,
Tous les jeunes blancs becs
prennent les vieux mecs
pour des cons...


Pour faire mentir Brassens, le Mouvement Démocrate organise actuellement des réunions destinées à ses nombreux nouveaux adhérents. Objectifs : prendre langue, prendre date, calmer les pieds qui piaffent, exposer la démarche, annoncer les échéances.

Le Modem dans les prochains mois

En deux mots (je suis trop dissert habituellement...), voici le calendrier des prochaines réjouissances :

  • Cet été - dès aujourd'hui à Paris - François Bayrou vient rencontrer les adhérents anciens ou nouveaux, lors de sessions organisées par les fédérations locales UDF. D'autres réunions sont organisées sans lui ; c'était le cas avant-hier soir, rue de l'Université.
  • Les fédérations, cadres et permanents de l'UDF travaillent pour le futur MoDem.
  • En lieu et place de l'université d'été de L'UDF, qui se tenait traditionellement en août, sera organisé en septembre une convention nationnale qui définira les statuts, le mode de fonctionnement du mouvement Démocrate.
  • Le Mouvement Démocrate sera juridiquement fondé en octobre.
  • Et la campagne pour les élections municipales sera préparée à ce moment là.

Que faire d'ici là ?

  • Bucher les dossiers locaux. Parmi ceux-ci : comment s'adresser à la presse, comment gagner en visibilité.
  • Une grosse vingtaine d'ateliers sont organisés par la fédération de Paris, auxquels les adhérents nouveaux ou anciens sont invités à participer.
  • prendre des vacances ?

Compte rendu de la réunion d'accueil du MoDem de Paris, le 2 juillet 2007

La réunion de lundi été agitée, tant l'impatience est grande. Elle balançait entre désir d'avancer vite pour profiter de l'élan des nouvelles adhésions, pour jouir du foisonnement créatif et enthousiaste des débuts, et la volonté de cadrer les actions pour préserver la cohérence du discours et éviter la cacophonie même joyeuse. Le mode de désignation des candidats aux futures municipales n'est pas défini encore : il le sera cet été, et formalisé à l'automne.
Autres points remarquables :
- souhait d'inviter des personnes issues de l'immigration à rejoindre le mouvement, à oser,
- une centaine de personne environ étaient présentes, des enseignants, des entrepreneurs, hommes et femmes.

D'ici là, regroupons nous sur un mode informel et préparons-nous "en souplesse". Les adhérents qui se sont inscrits ont reçu des courriers expliquant ces points : ils ne sont pas perdus. Ceux qui souhaitent se rencontrer dès l'été, sans pouvoir participer aux activités proposées dès maintenant, peuvent le faire via http://e-soutiens.bayrou.fr : des groupes locaux y ont été définis.

Et dans le 12e...

Dans le 12e, et pour avancer, nous avons commencé un petit site Web dont voici l'adresse provisoire : http://modem12.blogspot.com/

Les contributeurs sont les bienvenus ! Il est destiné à grossir et à muter, au fil de travaux menés en commun par différents groupes parisiens. Nous envisageons de faire partager notre savoir faire à d'autres, d'ailleurs.

Reposez-vous, préparez-vous : l'automne sera chaud si l'été est tiède. Et la température montera jusqu'en mars prochain...

A très bientôt, et patience !


Et pour finir sur Brassens, suite de la strophe précédente (la chanson s'intitule le temps ne fait rien à l'affaire et est antérieure à la création du Nouveau Centre) :

Quand ils sont d'venus
Des têtes chenues
Des grisons
Tous les vieux fourneaux
Prennent les jeunots
Pour des cons
Moi, qui balance entre deux âges
J'leur adresse à tous un message

- page 2 de 11 -